Inde : Deux pasteurs attaqués à la barre d’acier et au couteau de boucher par des extrémistes hindous

 

 

Dans la nuit du 19 juillet, Daniel Jebraj (28 ans) a été agressé par des extrémistes hindous alors qu’il rentrait chez lui. Le jeune pasteur s’est adressé aux 5 hommes qui buvaient et fumaient devant la porte de l’église en se moquant du christianisme, leur demandant de quitter les lieux. Ces derniers « ont sorti des armes et l’ont attaqué ». Voyant la scène d’horreur, son père Muniyandi Elangoan Jebraj (61 ans) a couru à son secours.

Les extrémistes hindous « prononçaient des mots… dénigrants et grossiers » raconte Daniel. Les chrétiens ont identifié les assaillants comme ceux du groupe Hindu Makkal Katchi, un allié du groupe extrémiste Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS). Un scanner aurait révélé des lésions cérébrales chez Muniyandi, nécessitant un suivi neurologique et des traitements supplémentaires au collège médical de Nagapattinam. Les blessures de Daniel ont quant à elle nécessité des points de sutures.

Selon le commissaire de police, Abhinav Kumar, les raisons de cette attaque ne sont pas religieuses. Il ajoute que 2 suspects ont été traduits en cour et sont actuellement en détention. Mais Daniel clame l’innocence de l’un des 2 suspects. Mhamadhu Abdullah Barish un jeune musulman, serait détenu à tort. C’est lui qui aurait conduit les 2 pasteurs aux urgences. Selon Daniel, la police l’aurait accusé « pour ne pas révéler la violence des extrémistes hindous à l’égard des chrétiens ».

Actuellement retenu dans un centre de détention juvénile, le jeune musulman risque entre 3 et 7 ans de prison « pour utilisation d’armes dangereuses » avec l’intention de blesser ou tuer. Le vice-président du Tamil Muslim Munnetra Kazagham est également d’avis que Barish a été faussement accusé d’un crime qu’il n’a pas commis.

Selon plusieurs sources, le leader du groupe Makkal Katchi, Arjun Sampath avait fait circuler des posters encourageant la haine des chrétiens de Tamil Nadu, et qualifiant ceux qui se convertissent au christianisme de « traître ».

Selon l’Index Mondial de la Persécution, l’Inde est classée comme le 15ème pays au monde où les chrétiens sont les plus persécutés. En effet, le pouvoir des extrémistes hindous a été renforcé par l’hostilité du nationaliste hindou Bharatiya Janata Party vis-à-vis des non-chrétiens.

M.A.G.

Source : Morning Star News

Crédit image : Illustration FlickR-CC / Lionel.Viroulaud

© Info Chrétienne – Courte reproduction partielle autorisée suivie d’un lien “Lire la suite” vers cette page.